Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Nicholas Montour

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député
  • En direct sur le Web

Nicholas Montour

(1756-1808)

 

Biographie

Né vraisemblablement aux États-Unis, en 1756, puis baptisé le 31 octobre 1756, dans l'église hollandaise d'Albany, dans la colonie de New York, fils d'Andrew (Henry) Montour, agent des Affaires indiennes et interprète, et de sa deuxième femme, Sarah Ainse (fut plus tard commerçante).

Fit son apprentissage dans la traite des fourrures à titre de commis, notamment pour Joseph Frobisher en 1774. Séjourna dans l'Ouest pendant de nombreuses années puis, vers 1792, s'établit à Montréal. Était actionnaire de la North West Company. Acheta en 1794 la Compagnie de la distillerie de Montréal; investit aussi dans la propriété immobilière et foncière à Montréal, dans des seigneuries et dans les cantons. En 1799, s'installa à Pointe-du-Lac, près de Trois-Rivières. Fut juge de paix.

Élu député de Saint-Maurice en 1796; appuya généralement le Parti des bureaucrates. Ne s'est pas représenté en 1800. Admis en 1790 au Beaver Club de Montréal.

Décédé dans la seigneurie de Pointe-du-Lac, le 6 août 1808, à l'âge de 51 ou de 52 ans. Inhumé dans le cimetière protestant de Trois-Rivières, le 8 août 1808.

Avait épousé dans la Christ Church de Montréal, le 17 février 1798, Geneviève Wills, fille de Meredith Wills, marchand, et de Geneviève Dunière.

Beau-père de Charles-Christophe Malhiot. Neveu par alliance de Louis Dunière et de Pierre Marcoux.

Source : DBC.

Date de mise à jour de la biographie : Mai 2009