Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Jean-Marie Morin

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Jean-Marie Morin

(1929-1995)

 

Biographie

Né à Rivière-Ouelle, le 19 février 1929, fils de François Morin, journalier, et d'Émilia Lafrance.

Fit ses études au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, à l'Université de Montréal et à l'Université Laval. Spécialiste de l'enseignement à l'enfance exceptionnelle.

Enseigna un an dans un établissement de jeunes délinquants. Professeur de français, de latin et de grec au Collège de Lévis de 1948 à 1966, et directeur du laboratoire de langues de ce collège de 1962 à 1966. Directeur du camp-école Trois-Saumons de 1962 à 1966. Trésorier provincial des professeurs de l'enseignement classique en 1962 et en 1963. Membre du Syndicat professionnel des enseignants.

Candidat progressiste-conservateur défait dans Lévis aux élections fédérales de 1962 et de 1963. Élu député de l'Union nationale dans Lévis en 1966. Nommé adjoint parlementaire du premier ministre Daniel Johnson(père) le 30 novembre 1966. Ministre d'État délégué au Haut-Commissariat à la jeunesse, aux loisirs et aux sports et responsable de l'Office franco-québécois pour la jeunesse dans les cabinets Johnson et Bertrand du 21 mars au 31 octobre 1968. Assermenté ministre d'État à l'Éducation dans le cabinet Bertrand le 31 octobre 1968. Défait en 1970.

Nommé directeur général des opérations au bureau du Commissaire aux langues officielles à Ottawa en juin 1970. Boursier de la fondation Nuffield de Londres en mars 1971, effectua des stages de perfectionnement à l'Administrative Staff College et à l'Université de Reading, en Angleterre, en 1971 et en 1972. Sous-commissaire aux langues officielles de 1972 à 1980. Chargé de mission pour l'Agence de coopération culturelle et technique auprès des Nations unies à New York, à Genève et à Vienne de 1980 à 1984. Conseiller auprès du président de la République de Vanuatu (Pacifique) de 1984 à 1986. Responsable au Secrétariat d'État aux minorités francophones de 1986 à 1988, année de sa retraite.

Trésorier de la corporation du Lycée Claudel à Ottawa. Membre fondateur du Club Lions de Lauzon. Membre des Chevaliers de Colomb. À compter de 1989, fut président de l'Association Canada-France pour la région de la Capitale-Nationale et administrateur de la paroisse Sainte-Élisabeth à Cantley (Gatineau).

Décédé à Québec, le 9 mai 1995, à l'âge de 66 ans et 2 mois. Inhumé dans le cimetière Mont-Marie de Lévis, le 13 mai 1995.

Avait épousé à Lauzon, dans la paroisse Saint-Joseph-de-la-Pointe-Lévis, le 15 juin 1959, Pauline Turcotte, fille de Joseph Turcotte, peintre, et d'Yvonne Pouliot.

Date de mise à jour de la biographie : Mai 2009