Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Jacob Nicol

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.

Jacob Nicol

(1876-1958)

 

Biographie

[Né à Roxton Pond, le 25 avril 1876, fils de Philippe Nicol, cultivateur et fabricant d'outils, et de Sophie Cloutier.]

Fit ses études à l'Institut Feller à Saint-Blaise, à l'Université McMaster à Hamilton, en Ontario, et à l'Université Laval à Québec. Fit sa cléricature auprès de Mes Henry Thomas Duffy et Louis-Alexandre Taschereau. Admis au Barreau de la province de Québec le 8 juillet 1904. Créé conseil en loi du roi le 9 novembre 1912.

Pratiqua le droit à Sherbrooke avec Wilfrid Lazure et Silfrid Couture jusqu'en 1935. Avocat de la couronne pour le district de Saint-François de 1906 à 1921. Bâtonnier du même district à deux reprises. Membre du Conseil de l'instruction publique de la province de Québec de 1921 à 1931. En 1910, participa à la fondation de La Tribune de Sherbrooke, dont il demeura propriétaire jusqu'en 1955. Fut propriétaire de plusieurs autres journaux, notamment Le Soleil de 1927 à 1948, L'Événement en 1936, L'Événement-Journal de 1938 à 1948 et Le Nouvelliste de Trois-Rivières jusqu'en 1951. Fut aussi président des stations radiophoniques CHLN de Trois-Rivières et CHLT de Sherbrooke. Directeur puis vice-président de la Banque canadienne nationale de 1945 à 1955. Directeur de plusieurs compagnies, notamment du Sherbrooke Trust et du Trust général du Canada. Président des compagnies d'assurance Stanstead and Sherbrooke Insurance, Missisquoi and Rouville Mutual Fire Insurance, Sterling Insurance Company of Canada, et directeur de la Wellington Fire Insurance.

Élu sans opposition député libéral dans Richmond à l'élection partielle du 15 décembre 1921. Réélu dans Compton en 1923 et en 1927. Ministre des Affaires municipales dans le cabinet Taschereau du 23 novembre 1921 au 30 avril 1924. Trésorier provincial dans le même cabinet du 23 novembre 1921 au 12 septembre 1929, date d'acceptation du poste de conseiller législatif. Son siège devint vacant lors de sa nomination comme conseiller législatif de la division de Bedford le 16 septembre 1929. Président du Conseil législatif du 25 novembre 1930 au 25 juillet 1934 et leader du gouvernement de 1934 à 1936. Organisateur en chef du Parti libéral de la province de Québec en 1934. Assermenté ministre sans portefeuille dans le cabinet Taschereau le 25 juillet 1934. Nommé sénateur de la division de Bedford le 14 juillet 1944. Occupa son poste au Sénat et au Conseil législatif jusqu'à son décès.

Docteur en droit honoris causa du Bishop's College en 1927, et des universités McMaster en 1928 et Laval en 1952. Créé chevalier de la Légion d'honneur en 1948. Président du Sherbrooke Board of Trade. Membre du Club de la Garnison de Québec, du Club de réforme de Montréal et du St. George Club de Sherbrooke.

Décédé à Sherbrooke, le 23 septembre 1958, à l'âge de 81 ans et 4 mois. Inhumé à Sherbrooke, dans le cimetière Saint-Michel, le 26 septembre 1958.

Avait épousé à Sherbrooke, dans la paroisse Saint-Jean-Baptiste, le 25 août 1909, Émilie Couture, fille de Louis Couture, photographe, et de Marie Leclerc.

Neveu de Michel Auger, député à la Chambre des communes de 1882 à 1887.

Date de mise à jour de la biographie : Mai 2009

Archives