Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Louis O'Neill

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Louis O'Neill

 

Biographie

Né à Sainte-Foy, le 25 avril 1925, fils de Thomas O'Neill, télégraphiste, et d'Alexandrine Lafontaine.

Étudia au Séminaire de Québec, à l'Université Laval, à l'Université Angelicum à Rome et à l'Université de Strasbourg. Licencié en philosophie et docteur en théologie. Ordonné prêtre le 3 juin 1950.

Professeur au Séminaire de Québec et à l'Académie de Québec. Professeur de philosophie sociale et d'éthique sociale à l'Université Laval et à l'Université nationale du Rwanda, en Afrique, pendant deux ans. Collabora aux journaux Le Devoir, Le Jour, Action Québec, Le Rond Point et aux revues Maintenant, L'Actualité, Pastorale Québec et Perspectives sociales

Candidat du Parti québécois défait dans Mercier en 1973. Élu député de ce parti dans Chauveau en 1976. Ministre des Affaires culturelles dans le cabinet Lévesque du 26 novembre 1976 au 28 février 1978. Ministre des Communications du 26 novembre 1976 au 21 septembre 1979. Ne s'est pas représenté en 1981.

Retourna à l'enseignement à la Faculté de théologie de l'Université Laval. Coordonnateur du Groupe de recherche sur la paix à l'Université Laval. Professeur émérite de la Faculté de théologie en 1999.

Président de l'Association des professeurs de l'Université Laval pendant deux ans. Membre du conseil de l'Université. Membre fondateur des Amitiés judéo-chrétiennes. Membre de la Société canadienne de théologie, de la Société des écrivains, de l'Association canadienne française pour l'avancement des sciences et du comité Québec-Vietnam.

En collaboration avec Gérard Dion, publia L'immoralité politique dans la province de Québec (1956), Le chrétien et les élections (1960) et Le chrétien en démocratie (1961). Publia également L'Homme moderne et la socialisation: analyse éthico-sociale du phénomène (1967), Le Prochain rendez-vous (1988) et Les trains qui passent - Propos et souvenirs d'un citoyen libre (2003).

Reçut en mai 2013 le prix René-Chaloult décerné par l'Amicale des anciens parlementaires du Québec.

Date de mise à jour de la biographie : Juin 2013

Émission Mémoires de députés