Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Antoine Rivard

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.

Antoine Rivard

(1898-1985)

 

Biographie

Né à Québec, le 14 novembre 1898, fils d'Adjutor Rivard, professeur et juge à la Cour d'appel de la province de Québec, et de Joséphine Hamel.

Suivit des cours privés, puis étudia au Séminaire de Québec, à l'Université Laval et à l'École royale d'infanterie à Esquimalt, en Colombie-Britannique. Admis au Barreau de la province de Québec le 11 juillet 1922.

En 1918 et en 1919, servit en Sibérie avec le 259e bataillon et fut promu lieutenant à Vladivostok en 1919. Fut par la suite major de réserve dans le régiment d'infanterie de Montmagny. Servit dans le Corps royal de l'aviation canadienne à titre de commandant d'escadrille du Corps d'entraînement de l'Université Laval pendant la Seconde Guerre mondiale. De 1922 à 1960, pratiqua le droit à Québec où il fut membre de plusieurs cabinets. Parallèlement à sa carrière de criminaliste, il enseigna à l'Université Laval où il fut professeur agrégé à la Faculté de droit en 1933, puis professeur de procédure civile et titulaire de la Chaire de droit criminel en 1941. Nommé membre du conseil de cette université en 1953 et membre du bureau des gouverneurs en 1957. Membre du bureau des gouverneurs de l'École de commerce de Laval et professeur émérite en 1966. Collaborateur aux journaux L'Événement et Le Devoir. A publié le Code criminel du Canada en 1939.

Président de l'Association conservatrice des jeunes de Québec. Candidat de l'Union nationale défait dans Québec-Centre en 1944. Élu député de ce parti dans Montmagny en 1948. Réélu en 1952 et en 1956. Assermenté ministre d'État le 15 décembre 1948. Solliciteur général dans le cabinet Duplessis du 12 avril 1950 au 11 septembre 1959. Ministre des Transports et des Communications dans les cabinets Duplessis, Sauvé et Barrette du 30 juin 1954 au 5 juillet 1960. Procureur général dans les cabinets Sauvé et Barrette du 11 septembre 1959 au 5 juillet 1960. Défait en 1960.

Nommé juge à la Cour du banc de la reine le 9 mars 1961. Occupa cette fonction jusqu'en 1973, alors qu'il devint conseiller au bureau des avocats Flynn, Rivard, Jacques, Cimon, Lessard et LeMay.

Créé conseil en loi du roi le 22 décembre 1932. Membre du comité catholique du Conseil de l'instruction publique en 1946. Président du Jeune Barreau de Québec et membre du Conseil du Barreau. Bâtonnier du Barreau du district de Québec en 1946, puis bâtonnier du Barreau de la province de Québec en 1946 et en 1947. Récipiendaire de doctorats en droit honoris causa des universités Laval en 1947, de Montréal en 1951, d'Ottawa en 1953, de Paris en 1953, et du Collège Bishop's en 1957. Créé officier de l'Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem en 1956. Ancien président de la section de droit criminel de l'Association du Barreau canadien, du comité France-Amérique de Québec et de la Société de réadaptation de Québec. Membre et président du Club de la Garnison. Membre des Chevaliers de Colomb, du Cercle universitaire et des clubs Renaissance, Laurentides et Kiwanis.

Décédé à Québec, le 26 décembre 1985, à l'âge de 87 ans et 1 mois. Inhumé à Sainte-Foy, dans le cimetière Notre-Dame-de-Belmont, le 28 décembre 1985.

Avait épousé à Québec, dans la paroisse Saint-Cœur-de-Marie, le 27 novembre 1923, Lucille Garneau, fille de Georges Garneau, ingénieur et ancien maire de Québec, et de Mary Alma Benoît.

Date de mise à jour de la biographie : Août 2010

Archives