Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Henry Starnes

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député

Henry Starnes

(1816-1896)

 

Biographie

Né à Kingston, dans le Haut-Canada, le 13 octobre 1816, fils de Benjamin Starnes, d'ascendance écossaise, et d'Élizabeth Mainville. À son prénom s'ajoutait parfois la variante Nathan.

Étudia à la Montreal Academical Institution, puis, en 1826 et en 1827, au Petit Séminaire de Montréal.

S'occupa de commerce de 1830 environ jusqu'en 1859. Travailla dans le secteur de l'importation pour le compte de l'homme d'affaires montréalais James Leslie, avec qui il mit sur pied en 1849 la Leslie, Starnes and Company. Fut actionnaire de la Banque de Montréal, administrateur de la Banque du peuple de 1851 à 1853, et de la Banque d'épargne de la Cité et du district de Montréal de 1852 à 1876. Fut directeur de la succursale montréalaise de la Banque d'Ontario de 1859 à 1871, puis président, de 1871 à 1875, de la Banque métropolitaine, qu'il avait fondée. Actionnaire de diverses compagnies liées à la navigation et au transport ferroviaire, ainsi que de la Compagnie des consommateurs de gaz de la cité et du district de Montréal. Vice-président du Bureau de commerce de Montréal et de l'Association Saint-Jean-Baptiste.

Représenta le quartier Ouest au conseil municipal de Montréal de 1852 à 1855, puis fut maire de 1856 à 1858 et de 1866 à 1868. Défait dans la circonscription de Montréal, mais élu député de Châteauguay en 1858; de tendance conservatrice. Réélu sans opposition en 1861; de tendance libérale. Ne s'est pas représenté en 1863. Refusa de faire partie du cabinet Chauveau en 1867. Nommé conseiller législatif de la division de Salaberry le 2 novembre 1867, prêta serment le 27 décembre; appuya tantôt le Parti conservateur, tantôt le Parti libéral. Membre des cabinets Joly, Mousseau et Taillon : fut président du Conseil législatif du 8 mars 1878 au 31 octobre 1879; commissaire des chemins de fer, du 31 juillet 1882 au 11 février 1884; commissaire de l'Agriculture et des Travaux publics, du 25 au 29 janvier 1887. Exerça encore les fonctions de président du Conseil législatif, sans siège au cabinet, du 23 avril 1889 au 17 mars 1892; appuya le Parti national d'Honoré Mercier père jusqu'en 1891, puis le Parti libéral.

Décédé en fonction à Montréal, le 3 mars 1896, à l'âge de 79 ans et 4 mois. Inhumé dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 6 mars 1896.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame, à Montréal, le 5 août 1840, Eleanore Stuart, de la même paroisse.

Beau-frère de Louis-Victor Sicotte.

Source : DBC.

Date de mise à jour de la biographie : Juillet 2009

Archives