Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Guy Tardif

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député
Guy Tardif

Guy Tardif

(1935-2005)

 

Biographie

Né à Montréal, le 30 mai 1935, fils de Paul Tardif, plombier, et de Bernadette Lefebvre.

A étudié à l'École du Christ-Roi, au Collège André-Grasset à Montréal et aux universités d'Ottawa et de Montréal. Obtint une maîtrise en criminologie en 1966 et un doctorat en 1974 à l'Université de Montréal. Récipiendaire de la médaille du lieutenant-gouverneur en 1966.

Agent fédéral de la Gendarmerie royale du Canada de 1955 à 1960. Consultant à la Commission d'assurance-chômage en 1961 et en 1962. Chargé de cours au Collège André-Grasset en 1962 et en 1963. Chargé de cours, adjoint administratif et chargé d'étude et de planification au Service de police de Montréal de 1963 à 1970. Consultant et agent de recherche à la Commission d'enquête sur l'administration de la justice au Québec de 1968 à 1970. Consultant à la Commission d'étude sur le réaménagement municipal de la rive sud en 1968. Chargé d'enseignement au Département de criminologie de l'Université de Montréal de 1968 à 1970. Consultant au ministère de l'Éducation, Cégep d'Ahuntsic, de 1968 à 1970, à la U.S. National Commission on the Causes and the Prevention of Violence en 1969 et au ministère du Solliciteur général à Ottawa en 1969. Membre de divers comités à la Commission de police du Québec en 1969 et en 1970. Conseiller technique à la Communauté urbaine de Montréal en 1970. Consultant au Centre international de criminologie comparée en 1970 et en 1971. Consultant et chargé de recherche au comité du livre blanc du ministère québécois de la Justice en 1971. Consultant au ministère des Affaires municipales, comité sur la Communauté urbaine de Montréal, en 1973. Professeur adjoint à l'École de criminologie de l'Université de Montréal de 1972 à 1976. Membre du Comité de santé mentale du Québec en 1975 et en 1976. Auteur de différents mémoires, articles et rapports sur le système pénitentiaire et sur les services de police. A publié notamment sa thèse de doctorat Police et politique au Québec (1974). Membre de l'Association professionnelle des criminologues du Québec, de la Société de criminologie du Québec et de la Société internationale de criminologie de Paris.

Élu député du Parti québécois dans Crémazie en 1976. Réélu en 1981. Ministre des Affaires municipales dans le cabinet Lévesque du 26 novembre 1976 au 6 novembre 1980. Ministre d'État à l'Aménagement du 6 novembre 1980 au 30 avril 1981. Ministre délégué à l'Habitation du 6 novembre 1980 au 30 avril 1981, ministre délégué à l'Habitation et à la Protection du consommateur du 30 avril 1981 au 18 juin 1981. Ministre de l'Habitation et de la Protection du consommateur du 18 juin 1981 au 27 novembre 1984. Ministre des Transports dans les cabinets Lévesque et Johnson (Pierre Marc) du 27 novembre 1984 au 12 décembre 1985. Défait en 1985.

En 1985, fonda avec sa famille la compagnie Le Clos Saint-Denis, qui exploita un verger et un vignoble.

Professeur en criminologie à l'Université de Montréal à compter de 1989, puis chargé de cours à l'École nationale d'administration publique et consultant.

Décédé à Saint-Hyacinthe, le 24 mai 2005, à l'âge de 69 ans et 11 mois. Inhumé à Montréal au cimetière Repos Saint- François-d'Assise.

Avait épousé dans la paroisse Saint-André-Apôtre de Montréal, le 21 juin 1958, Ghislaine Meunier, fille d'Henri Meunier et de Madeleine Champagne.

Date de mise à jour de la biographie : Février 2010

Archives