Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Jonathan Saxton Campbell Würtele

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.
Jonathan Saxton Campbell Würtele

Jonathan Saxton Campbell Würtele

(1828-1904)

 

Biographie

Né à Québec, le 27 janvier 1828, fils de Jonathan Würtele, marchand et seigneur de Rivière-David, et de Louisa Sophia Campbell.

Après avoir suivi des cours privés, continua ses études à la Quebec High School et à l'Université McGill. Fit sa cléricature auprès de Jean Chabot. Admis au Barreau du Bas Canada le 6 août 1850. Obtint une licence en droit civil de l'Université McGill en 1870. Créé conseil en loi de la reine le 28 février 1873.

Seigneur de Rivière-David et de Bourg-Marie-Est. Pratiqua le droit à Montréal avec Henry Judah de 1850 à 1852, puis occupa le poste d'agent de la Trust and Loan Company of Canada à Montréal jusqu'en 1856. Vécut dans sa seigneurie de Rivière-David de 1856 à 1862 où il fut commissaire des petites causes à Rivière-David, maire, commissaire d'école en 1856 et président de la commission scolaire en 1861 et en 1862. Juge de paix du comté de Yamaska. Enquêteur de la commission seigneuriale à Montréal de 1862 à 1866. Retourna par la suite à l'exercice de sa profession et s'associa de 1866 à 1868 à John Joseph Caldwell Abbott. Fut chargé de cours en droit commercial et civil à l'Université McGill à compter de 1867, puis fut nommé professeur associé de droit commercial en 1871, professeur en 1880, puis professeur émérite en 1886. Fonda en 1878 un cabinet d'avocats avec Charles-Joseph Coursol, James Ponsonby Sexton et Désiré Girouard, député à la Chambre des communes de 1878 à 1896.

Élu député libéral dans Yamaska en 1875. Élu sous la bannière conservatrice en 1878 et en 1881. Son siège devint vacant lors de sa nomination au poste de Trésorier et fut réélu à l'élection partielle du 6 février 1882. Trésorier provincial dans les cabinets Chapleau et Mousseau du 27 janvier 1882 au 23 janvier 1884. Orateur de l'Assemblée législative du 27 mars 1884 au 28 juin 1886. Commissaire de la codification des lois de la province de Québec en 1885 et en 1886.

Son siège devint vacant lorsqu'il fut nommé juge à la Cour supérieure du district d'Ottawa le 28 juin 1886. Nommé juge dans le district de Montréal le 20 septembre 1888. Nommé juge adjoint à la Cour du banc de la reine en 1891 et promu juge en chef le 12 octobre 1892.

Organisateur et directeur du Crédit foncier franco-canadien de 1880 à 1904. Fondateur et président de la Yamaska Navigation Company. Secrétaire de l'Association des seigneurs lors de l'abolition de la tenure seigneuriale en 1854. Vice-président de la Société d'histoire naturelle de Montréal en 1895. Président de l'United Empire Loyalist Association of Quebec en 1895. Président du Bureau de santé de Beauharnois. Président de la Société d'agriculture du comté de Yamaska. Fondateur et président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Saint-David. Conseiller honoraire de l'Association allemande de Montréal. Membre du St. James Club et de l'Union Club. Fait officier de l'Instruction publique en 1880 et chevalier de la Légion d'honneur de France en 1882.

Décédé à Montréal, le 24 avril 1904, à l'âge de 76 ans et 2 mois. Inhumé à Montréal, dans le cimetière Notre- Dame-des-Neiges, le 26 avril 1904.

Avait épousé à Montréal, le 7 janvier 1854, Julia Nelson, fille de Wolfred Nelson, médecin, et de Charlotte-Josephte Noyelle de Fleurimont; [puis épousa, le 1er juin 1875, Sarah Braniff, fille de Thomas Braniff].

Source : DBC.

Date de mise à jour de la biographie : Juillet 2009

Archives