Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Guy Chevrette

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.
Guy Chevrette

Guy Chevrette

 

Biographie

Né à Saint-Côme, le 10 janvier 1940, fils d'Adélard Chevrette, journalier, et d'Annette Baillargeon.

Étudia au Collège de Saint-Côme, au Séminaire de Joliette et au Collège Montfort à Papineauville. Diplômé en pédagogie de l'Université de Sherbrooke en 1960.

Professeur à la Commission scolaire régionale de Lanaudière de 1960 à 1971. Chargé de cours en administration à l'Université du Québec à Montréal, donna en outre des cours sur l'organisation syndicale. Occupa les postes de conseiller, secrétaire-archiviste et vice-président au conseil d'administration du Syndicat de la fédération locale des enseignants. Devint chef négociateur des enseignants du Québec en 1972 et fut élu premier vice-président de la Centrale des enseignants du Québec en 1974. Coauteur, avec Fernand Daoust, de la Fédération des travailleurs du Québec, et M. Thibault de la Confédération des syndicats nationaux, d'un rapport traitant des problèmes de l'industrie de la construction. Membre de la commission Cliche en 1974 et en 1975.

Fut président du Centre civique Saint-Paul-de-Joliette. Membre de la Jeunesse ouvrière catholique de 1960 à 1966. Membre de la Société Saint-Jean-Baptiste et de la Société nationale des Québécois.

Élu député du Parti québécois dans Joliette-Montcalm en 1976. Réélu dans Joliette en 1981, en 1985, en 1989, en 1994 et en 1998. Adjoint parlementaire du ministre du Travail et de la Main-d'œuvre du 1er décembre 1976 au 1er mars 1978 puis adjoint parlementaire du ministre des Transports du 1er mars 1978 au 5 octobre 1979. Whip en chef du gouvernement du 5 octobre 1979 au 9 septembre 1982. Ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche dans le cabinet Lévesque du 9 septembre 1982 au 29 novembre 1984. Ministre des Affaires sociales du 29 novembre 1984 au 21 juin 1985 et ministre de la Santé et des Services sociaux dans les cabinets Lévesque et Johnson (Pierre Marc) du 21 juin au 12 décembre 1985. Leader parlementaire de l'opposition officielle du 15 décembre 1985 au 12 novembre 1987. Chef de l'opposition officielle du 12 novembre 1987 au 9 août 1989. Leader parlementaire de l'opposition officielle du 25 septembre 1989 au 24 juillet 1994.

Leader parlementaire du gouvernement du 26 septembre 1994 au 29 janvier 1996. Ministre d'État au Développement des régions, ministre des Affaires municipales et ministre responsable de la Réforme électorale dans le cabinet Parizeau du 26 septembre 1994 au 29 janvier 1996, ministre responsable de la Réforme électorale et parlementaire dans le cabinet Bouchard du 29 janvier 1996 au 23 septembre 1998, ministre responsable du Développement des régions du 29 janvier 1996 au 1er avril 1998, ministre des Régions du 1er avril au 23 septembre 1998, ministre responsable des Affaires autochtones du 29 janvier 1996 au 1er avril 1998, ministre délégué aux Affaires autochtones dans les cabinets Bouchard et Landry du 1er avril 1998 au 29 janvier 2002, ministre d'État et ministre des Ressources naturelles du 29 janvier 1996 au 15 décembre 1998, ministre des Transports du 15 décembre 1998 au 29 janvier 2002, date de sa démission comme ministre et député de Joliette.

Membre du conseil d'administration du Centre local de développement (CLD) de Joliette à compter d'avril 2002. Représentant spécial du premier ministre, Bernard Landry, dans le dossier de l'entente avec les Innus en 2002 et en 2003. Président de l'Association des CLD du Québec du 22 avril au 26 octobre 2004. Président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec de mai 2005 à décembre 2010. Nommé en novembre 2012 membre du Comité de vigie sur la référence de main-d'œuvre dans l'industrie de la construction, démissionna en décembre 2012.

Devint en mai 2015 négociateur et porte-parole du Comité provincial de concertation et de développement de l'industrie du taxi (CPCDIT). Quitta cette fonction le 9 juin 2016.

Date de mise à jour de la biographie : Août 2015

Archives

Émission Mémoires de députés