Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Fernand Choquette

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.

Fernand Choquette

(1895-1975)

 

Biographie

Né à Montmagny, le 27 octobre 1895, fils de Philippe-Auguste Choquette, avocat, et de Marie Bender.

Fit ses études au Séminaire de Québec, au Séminaire de Saint-Hyacinthe et à l'Université Laval à Québec. Admis au Barreau de la province de Québec le 4 juillet 1918.

Exerça sa profession à Québec avec Mes Aimé Déchêne, Amédée Caron, Pierre de Guise et Georges-René Fournier. Créé conseil en loi du roi le 14 février 1929.

Avocat de la Commission des liqueurs en 1930. Professeur agrégé de droit civil à l'Université Laval de 1933 à 1941, puis professeur titulaire de 1942 à 1957. Bâtonnier du Barreau de Québec en 1945.

Candidat libéral défait dans Montmagny en 1935 et en 1936. Élu député libéral dans la même circonscription en 1939. Réélu en 1944. Défait en 1948.

Membre de la Commission royale de révision du code criminel de 1949 à 1952. Nommé juge à la Cour supérieure du district de Québec le 23 février 1950. Nommé professeur émérite à l'Université Laval en 1955. Promu juge à la Cour du banc de la reine le 14 novembre 1956, occupa ce poste jusqu'à sa retraite en 1970.

Auteur, notamment, de Loi sur les liqueurs du Québec (1928) et Loi sur les convictions sommaires de Québec, annotées, textes français et anglais, amendements et jurisprudence. Collaborateur à la Revue du droit et à la Revue du Barreau. Fut président de l'Association du jeune Barreau de Québec et de la Société des études juridiques de Québec en 1928. Siégea à la Commission des réclamations de guerre de 1956 à 1958. Créé compagnon de l'Ordre du Canada en 1973. Membre du Club de la garnison, du Club de réforme, du Cercle universitaire et de la Société Saint-Jean-Baptiste de Québec.

Décédé à Québec, le 17 janvier 1975, à l'âge de 79 ans et 2 mois. Inhumé à Sainte-Foy, dans le cimetière Notre-Dame-de-Belmont, le 20 janvier 1975.

Avait épousé à Hull, dans la paroisse Notre-Dame-de-Grâce, le 22 novembre 1922, Marguerite Vallerand, fille d'Aristide Vallerand et d'Hélène Vézina, et veuve d'Yvon Riendeau.

Fils de Philippe-Auguste Choquette, député à la Chambre des communes de 1887 à 1898 et sénateur de 1904 à 1919. Père d'Auguste Choquette, député à la Chambre des communes de 1963 à 1968. Neveu d'Ernest Choquette.

Date de mise à jour de la biographie : Décembre 2008