Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Jacques-Yvan Morin

Recherche avancée dans les fiches biographiques des députés

Pour savoir qui est votre député, saisissez votre code postal ou le nom de votre circonscription (comté). Pour accéder à la fiche biographique d’un député, saisissez le nom du député ou le nom de sa circonscription.

Veuillez saisir un mot clé avant d'effectuer la recherche.
Trouver un député selon les critères suivants : OU
 

Trouver un député selon les critères suivants :

OU

Ces critères ne peuvent être combinés avec le critère « Mots clés » de la recherche avancée.

Chercher par :

Veuillez saisir un mot clé ou sélectionner une session pour obtenir des résultats.
Jacques-Yvan Morin

Jacques-Yvan Morin

 

Biographie

Né à Québec, le 15 juillet 1931, fils d'Arsène Morin, avocat, professeur et secrétaire d'Honoré Mercier fils, et de Germaine Roy.

Compléta des études supérieures aux universités McGill, de Montréal, de Cambridge et Harvard. Admis au Barreau du Québec en 1953.

Professeur de droit international public et de droit constitutionnel à l'Université de Montréal de 1958 à 1973. Professeur invité aux universités de Paris, de Poitiers, de Lyon, de Nice et de Toulon. Président de l'Association des professeurs de l'Université de Montréal en 1967. Membre de la Cour internationale d'arbitrage de La Haye de 1964 à 1968. Président des États généraux du Canada français de 1965 à 1969. Président de la section montréalaise de l'Association de droit international de 1970 à 1972. Président du Mouvement national des Québécois de 1971 à 1973. Fondateur et directeur du McGill Law Journal en 1952 et de La Revue québécoise de droit international de 1984 à 1988. Publia en collaboration Les constitutions du Canada et du Québec : du Régime français à nos jours en 1992 et Demain, le Québec... avec J. Woehrling en 1994.

Candidat du Parti québécois défait dans la circonscription de Bourassa en 1970. Élu député de ce parti dans Sauvé en 1973. Réélu en 1976 et en 1981. Chef de l'opposition officielle du 20 novembre 1973 au 18 octobre 1976. Vice-premier ministre du 26 novembre 1976 au 5 mars 1984. Ministre de l'Éducation dans le cabinet Lévesque du 26 novembre 1976 au 6 novembre 1980. Ministre d'État au Développement culturel et scientifique du 6 novembre 1980 au 17 février 1982. Ministre des Affaires intergouvernementales du 17 février 1982 au 5 mars 1984. Présida le Conseil des ministres de l'Éducation du Canada en 1977 et en 1978, ainsi que la Conférence des ministres de l'Éducation des pays ayant le français en partage en 1978 et en 1979. Démissionna comme député et ministre le 5 mars 1984.

De retour à l'Université de Montréal à compter de 1984, devint professeur émérite en 1997 et quitta cette institution en 2000. Siégea au Haut conseil de la Francophonie de 1985 à 2000. En 1986, fut élu membre correspondant de l'Institut de France (Académie des Sciences morales et politiques). Professeur invité à l'Université de droit et de sciences économiques de Poitiers (France) en 1986 et en 1987. Professeur en droit international public à l'Académie de La Haye en 1995. Professeur à l'Université de Lyon 3 (France) de 2002 à 2006. Président d'honneur de la Société québécoise de droit international.

Reçu officier dans la Légion d'honneur le 2 mars 1987 et dans l'Ordre de la Pléiade en 1995, il devint grand officier dans l'Ordre national du Québec le 5 juin 2001. Docteur en droit honoris causa des universités de Poitiers et du Mans. Reçut le prix Droits et libertés de la Commission des droits de la personne du Québec en 2000, le prix Louis-Joseph-Papineau en 2009, le prix René-Chaloult en 2011 et le prix Jacques-Parizeau en 2014.

Date de mise à jour de la biographie : Décembre 2014

Archives

Émission Mémoires de députés