Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Jean-Baptiste Raymond

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député
  • En direct sur le Web

Jean-Baptiste Raymond

(1757-1825)

 

Biographie

Né à Saint-Roch-des-Aulnaies, le 6 décembre 1757, puis baptisé le 7, dans l'église paroissiale, fils de Jean-Baptiste-Moyse de Rémond et de sa première femme, Marie-Françoise Damours de Louvières.

Fit des études primaires à Montréal, où son père était venu s'établir en 1760 ou en 1761.

Vers l'âge de 12 ans, partit faire la traite des fourrures dans les pays d'en haut. Revint en 1783 et s'installa comme marchand à La Tortue (Saint-Mathieu), localité qu'il fonda. Fit le commerce de marchandises sèches, notamment des produits manufacturés et des articles de ménage. En 1796, fut associé à une entreprise destinée à vendre de la poudre à canon aux États-Unis; la même année, vendit la seigneurie du Lac-Matapédia, qu'il avait héritée de sa mère.

Élu député de Huntingdon en 1800. Réélu en 1804. Appuya tantôt le Parti canadien, tantôt le Parti des bureaucrates. Ne se serait pas représenté en 1808.

S'établit à Laprairie (La Prairie) en 1801 et y fonda avec son fils, Jean-Moïse Raymond, entre 1805 et 1810, la Jean-Baptiste Raymond et Fils, firme engagée dans le commerce de marchandises sèches et probablement du blé, l'exploitation de scieries, la fabrication de la potasse. Propriétaire de nombreux biens immobiliers, plus particulièrement dans Laprairie et les environs. Fut juge de paix, capitaine dans la milice. En 1822, présida une assemblée tenue par le Parti canadien pour s'opposer au projet d'union du Bas et du Haut-Canada.

Décédé à Laprairie (La Prairie), le 19 mars 1825, à l'âge de 67 ans et 3 mois. Inhumé dans l'église de la paroisse Saint-Philippe, le 22 mars 1825.

Avait épousé dans la paroisse Notre-Dame de Montréal, le 6 septembre 1784, Marie-Clotilde Girardin, fille de Charles-François Girardin, marchand, et de Marie-Louise Le Cerf dit La Chasse.

Beau-père de Joseph Masson. Grand-père par alliance de Tancrède Sauvageau et de Jean-Baptiste Varin. Grand-père de Louis-François-Rodrigue Masson.

Source : DBC.

Date de mise à jour de la biographie : Juin 2009