Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

Assemblée nationale du Québec - Retour à l'accueil

L'utilisation du calendrier requiert que Javascript soit activé dans votre navigateur.
Pour plus de renseignements

Accueil > Députés > Louis-Olivier Taillon

Recherche avancée dans la section Députés

Trouver un député
Louis-Olivier Taillon

Louis-Olivier Taillon

(1840-1923)

 

Biographie

Né à Terrebonne, le 26 septembre 1840, fils d'Aimé Taillon, cultivateur, et de Josephte Donet.

Fréquenta le Collège Masson à Terrebonne de 1847 à 1856, puis étudia le droit au cabinet de Mes Hector Fabre, Siméon LeSage, Louis-Amable Jetté et Désiré Girouard, député à la Chambre des communes de 1878 à 1896. Admis au Barreau du Bas-Canada le 6 novembre 1865. Créé conseil en loi de la reine le 20 janvier 1882.

Exerça sa profession à Terrebonne, puis à Montréal où il s'associa notamment à François-Xavier-Anselme Trudel.

Élu député conservateur dans Montréal-Est en 1875. Réélu en 1878 et en 1881. Commissaire chargé d'examiner les montants dus au Fonds consolidé d'emprunt municipal du Bas-Canada de 1880 à 1882. Orateur de l'Assemblée législative du 8 mars 1882 au 23 janvier 1884. Son siège devint vacant lors de sa nomination au cabinet. Réélu sans opposition à l'élection partielle du 9 février 1884. Procureur général dans le cabinet Ross du 23 janvier 1884 au 25 janvier 1887. Dirigea les forces ministérielles en Chambre de 1884 à 1886, le premier ministre Ross siégeant au Conseil législatif. Défait en 1886. Élu dans Montcalm à l'élection partielle du 11 décembre 1886. Premier ministre, président du Conseil exécutif et Procureur général du 25 au 29 janvier 1887. Chef de l'opposition de 1887 à 1890. Défait dans Jacques-Cartier en 1890.

Retourna à la pratique du droit pendant une courte période. Assermenté ministre sans portefeuille dans le cabinet de Boucherville le 21 décembre 1891. Élu dans Chambly en 1892. Dirigea les forces ministérielles en Chambre d'avril à juin 1892, le premier ministre Boucher de Boucherville siégeant au Conseil législatif. Son siège devint vacant lors de son assermentation comme premier ministre. Réélu sans opposition dans Chambly à l'élection partielle du 31 décembre 1892. Premier ministre du 16 décembre 1892 au 11 mai 1896, président du Conseil exécutif du 16 décembre 1892 au 28 février 1895 et Trésorier provincial du 16 au 30 décembre 1892 et du 6 octobre 1894 au 11 mai 1896. Démissionna comme député le 13 juin 1896.

Membre du Conseil privé et ministre des Postes dans le cabinet fédéral Tupper du 11 mai au 9 juillet 1896. Candidat défait dans Chambly-Verchères aux élections fédérales de 1896. Défait dans Bagot en 1900. Vice-président du Club libéral-conservateur de Montréal. Promoteur et premier président du Club Lafontaine en 1903.

Maître de poste à Montréal de 1911 à 1915.

Bâtonnier du Barreau de Montréal en 1892, puis conseiller. Bâtonnier du Barreau de la province de Québec en 1892 et en 1893. Reçut un doctorat en droit honoris causa du Collège Bishop's en 1895 et de l'Université Laval de Montréal en 1901. Créé chevalier commandeur de l'Ordre de Saint-Michel et Saint-George (sir) en 1916.

Décédé à Montréal, le 25 avril 1923, à l'âge de 82 ans et 7 mois. Inhumé à Montréal, dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges, le 28 avril 1923.

Avait épousé à L'Assomption, le 14 juillet 1875, Louise-Georgiana Archambault, fille de Pierre-Urgel Archambault, marchand, et de Joséphine Beaupré, veuve de Candide Bruneau.

Beau-frère de Ludger Forest (L'Assomption).

Source : DBC.

Date de mise à jour de la biographie : Août 2011

Archives